L’Édition 2014, Étape par Étape…


trait

Le terrain de Loos abrite 2 communautés n’ayant que très peu de contact entre elles : d’un côté les monténégrains, de l’autre les bulgares.

Le bilan de cette action est très positif. La réunion des 2 « clans » s’est faite plus tôt que nous l’espérions. Ainsi, dès le premier atelier cuisine, les familles des 2 communautés bulgares et monténégrines se sont rassemblées.

Certaines familles ont même mis à disposition leurs propres réserves : les enfants avaient envie de plus de gâteau encore ! Même si la nourriture était loin d’être finie à la fin de la fête…

Les temps de spectacles, le 31 décembre furent un vrai moment d’échange et de partage. Les 2 communautés furent présentes avec les « chefs » des 2 clans. A notre arrivée, la musique était déjà présente et s’est tue pour laisser place aux spectacles. Des rroms extérieur au terrain de Loos sont également venus participer à la fête.

A l’issue des spectacles, les rroms des 2 communautés, ainsi que les gadjés venus assister aux spectacles sont restés jusqu’à la nuit tombée pour échanger et discuter.

trait

LES DIFFÉRENTS TEMPS D’ÉCHANGES


 I – ECRITURE DES HISTOIRES, les 8 et 9 Novembre 2014

20141130_154516

Les enfants ayant participés à cette étape ont donnés une vraie part d’eux même dans leurs histoires.

Ce sont ainsi des thématiques proche d’eux-mêmes et des problématiques les concernant directement qui ont été soulevés.

Ainsi, la scolarisation est au centre du premier canevas, et les réalités financières au centre de l’autre.

Ils ont su traiter ces sujets difficiles avec beaucoup d’humour et de second degré. Les personnages furent dès le départ très dessinés ce qui facilita la suite du travail, autour des masques.


II – FABRICATION DES MASQUES – ÉTAPE 1, le 12 Novembre 2014

20141112_142117

La première étape de la fabrication des masques fut le moulage. Opération délicate, puisque c’est d’elle dont dépend la solidité des masques qui seront ensuite utilisés par les acteurs.

Les moules de plâtre ont été choisis en fonction des personnages créés dans ceux dont disposait le di mini teatro.

Les enfants ont appliqués le papier mâché à l’intérieur de ces derniers, en fines couches, puisqu’il fut réalisé à partir de papier journal.


III – FABRICATION DES MASQUES – ÉTAPE 2, le 26 Novembre 2014

20141126_145951

Une fois le moulage réalisé, et le papier mâché séché, vint l’étape du ponçage et du lissage des masques. A l’aide de poudre de papier mâché, les enfants corrigèrent tous les défauts de la pose du papier et choisirent de mettre en valeur tel ou tel côté des masques afin de souligner certains traits de caractères des personnages.


IV – FABRICATION DES MASQUES – ÉTAPE 3, le 26 Novembre 2014

20141129_160903

Une fois la base du masque prête, les yeux furent percés suivant le caractère défini par les enfants.

Puis, ce fut l’étape de la peinture. Partant d’une base sombre, les enfants ont ensuite découvert la méthode pour obtenir des dégradés de couleur.

Ce fut une étape très fédératrice au sein des enfants, et les plus jeunes comme les plus âgés ont mis la main à la pâte…


V – FABRICATION DU FOND DE SCÈNE – ÉTAPE 1, les 29 et 30 Novembre 2014

20141130_152142             20141130_151637

Sur l’envers de nappes, les enfants ont pu imaginer les décors de leurs histoires. Armés de feutres, tous vinrent dessiner les lieux où allait se situer l’action.

Certains enfants très exigeant et ne voulant pas d’un dessin « raté » pour le décors ont alors demandés que l’on reviennent avec le dessin de l’intérieur d’une caravane qui ferait la taille de la nappe afin qu’ils puissent la colorier. Nous avons alors adapté la suite du calendrier – même si les dessins faits par les enfants n’ont pas été comme le dirent certains « ratés ».

VI – FABRICATION DES ACCESSOIRES – le 10 Décembre 2014

20141211_105707 20141210_143247

Alors que le deuxième temps du fond de scène se préparait, nous avons procédé à la fabrication des accessoires. Ce jour-là, furent fabriqués à partir de carton : un téléphone (avec textos), une télévision (avec 2 chaînes), une tablette tacile,…


VII – FABRICATION DU FOND DE SCÈNE – ÉTAPE 2, le 21 Décembre 2014

20141221_152109           20141221_150703

Juliana, une des jeunes en service civique au di mini teatro appartenant également à l’association « Le fond et la forme » qui comporte de nombreux street artiste fit réaliser sur une autre nappe le décors souhaité par les enfants. Ils le colorièrent alors, armés de feutres. Très fiers de leurs dessins, ils firent apparaître leurs noms en signature.


VIII – FABRICATION DES INSTRUMENTS DE MUSIQUE – le 27 Décembre 2014

20141227_134240 20141227_133631

A partir d’une bassine, d’un pot de fleurs de quelques bouts de bois, de scotch et de cellophane, 2 instruments furent fabriqués ce jour : un tambour et une sorte de violon.

Ceux-ci vont servir pour ponctuer l’histoire du spectacle : le tambour pour un moment de combat, le violon, pour une scène romantique…

IX – CUISINE – le 30 Décembre 2014 et le 31 Décembre matin

20141230_145334         20141230_143952

La venue Nina Belin, habituellement cuisinière chez Meurice, a été vraiment fédérateur. C’est dans la préparation du goûter du spectacle que les enfants de 2 communautés se sont enfin mélangés.

Les familles se sont investies également, car, l’entrain des enfants fit qu’ils voulurent encore plus de gâteaux, qu’initialement prévu. Le temps d’aller rechercher des provisions leurs semblant long, les mères ouvrirent leurs réserves et les mirent à disposition des enfants.

C’est tous ensemble que le goûter fut préparé – de la pâte à la vaisselle.


X – LE RÉVEILLON – le 31 Décembre 2014

Ce fut un vrai moment de partage. Les familles bulgares comme monténégrines se sont mêlées pour apprécier leur spectacle. Les parents furent très fiers du travail de leurs enfants. Nous avons d’excellents retours des familles.

Un conteur néo-zélandais passant dans la région nous fit le plaisir de venir partager quelques uns de ses contes pendant le goûter. Les enfants sont repartis avec leurs masques et instruments de musique, le sourire au visage. La table du goûter était encore pleine en fin d’après midi. Les familles se partagèrent le reste des provisions.

Des élus, des membres d’association, des rroms d’autres terrain et la presse sont venus. Une exposition de quelques photos du projet font actuellement parti d’une exposition temporaire à la maison Folie de Moulins. Nous espérons tous que ce type d’action va pouvoir se reproduire au nouvel an prochain.

trait

Retour